André Cazalet et Florent Boffard

André Cazalet, cor

 

Né en 1955 à Pau, André Cazalet est cor solo à l’Orchestre de Paris. Parallèlement il s’est produit dans la plupart des pays d’Europe, aux États-Unis, en Extrême-Orient, en soliste ou chambriste avec notamment Daniel Barenboïm, Maurice Bourgue, Marielle et Katia Labèque, Gérard Caussé, le Quatuor Talich, l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Ensemble Intercontemporain, dirigé par Pierre Boulez. Professeur au CNSM de Paris, il est régulièrement invité à enseigner à l’étranger : Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, Académie Mozart de Prague, Musikhochschule de Hambourg, Académiede musique d’Oslo. Sa discographie comprend un grand prix du disque pour l’interprétation des Trios de Brahms et de Ligeti et son enregistrement de l’Élégie de Poulenc pour la firme Decca a été salué comme un événement par la revue Gramophone. André Cazalet a conçu le cor triple Hans Hoyer C1 pour le groupe J.A. Musik. André Cazalet joue sur cor HANS HOYER.

 

 

Florent Boffard, piano

 

Florent Boffard entre à l’âge de 12 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Yvonne Loriod où il obtient son Premier Prix de Piano. Les années suivantes, il se voit décerner les Premiers Prix de Musique de Chambre (classe de Geneviève Joy), d’harmonie, de contrepoint et d’accompagnement.

Admis en cycle de perfectionnement dans la classe de Germaine Mounier, il obtient en 1982 le 1er Prix du Concours International de piano « Claude Kahn » à Paris puis, en 1983, le Concours International de Piano « Vianna da Motta » à Lisbonne, récompense qui lui permet de jouer sous la direction de Leon Fleisher.

Soliste à l’Ensemble Intercontemporain de 1988 à 1999, il a côtoyé les principaux compositeurs de notre temps et a effectué la création de pièces de Boulez, Donatoni, Ligeti…

Sollicité en Angleterre, Allemagne, Autriche, Portugal, Italie, aux USA (New York et Washington), il s’est produit avec de nombreux orchestres sous la direction de Pierre Boulez, Simon Rattle, David Robertson…

Présent sur la scène des plus grands Festivals internationaux (Salzbourg, Berlin, Aldeburgh, Bath, Bastad, Bruxelles, Kuhmo, Aspen, La Roque d’Anthéron…), Florent Boffard a enregistré plusieurs disques parmi lesquels : les Structures pour deux pianos de Pierre Boulez avec Pierre-Laurent Aimard (DG), la Sequenza IV pour piano de Luciano Berio (DG) et la 2ème Sonate pour violon et piano de Bartók avec Isabelle Faust (Harmonia Mundi). Un disque consacré aux Etudes pour piano de Debussy et Bartók est également paru chez Harmonia Mundi.

En 2001, la Fondation Forberg-Schneider (Münich) décerne à Florent Boffard son Prix Belmont pour son engagement dans la musique d’aujourd’hui. En 2013 il entame une collaboration avec Mirare chez qui il sort un disque sur les "Œuvres pour piano seul" de Schoenberg et un DVD inédit.