Anne Queffélec et Gaspard Dehaene, piano

Anne Queffélec, piano

 

Considérée unanimement comme l’une des plus remarquables pianistes de notre temps, Anne Queffélec jouit d'une notoriété internationale et d’un rayonnement exceptionnel sur la vie musicale. Après des études au Conservatoire de Paris, elle reçoit à Vienne l’enseignement de Paul Badura-Skoda, de Jörg Demus et surtout d’Alfred Brendel. Les succès remportés dans les concours internationaux de Munich et Leeds ne tardent pas à faire d’elle une soliste en vue invitée à travers le monde. Plébiscitée en Europe, au Japon, Hongkong, Canada, États-Unis… Elle se produit sous la direction de grands chefs et avec des orchestres tels que le London Symphony, London Philharmonic, Philharmonia Orchestra, BBC Symphony, Academy of St. Martin in the Fields, Tonhalle de Zurich, Orchestre de chambre de Pologne, de Lausanne, Tokyo NHK Orchestra, Ensemble Kanazawa, Hongkong Philharmonic, Orchestres National de France et Philharmonique de Radio France, Strasbourg, Lille, Philharmonie de Prague, Kremerata Baltica. Elle a participé à la bande sonore d’Amadeus, sous la direction de Neville Marriner, a donné l’intégrale des Sonates de Mozart en direct sur France Musique au Festival de la Roque d’Anthéron, confirmant son affinité passionnée avec l’univers mozartien. Anne Queffélec est à l’affiche de nombreux Festivals français et étrangers. À la scène comme pour ses enregistrements, Anne Queffélec cultive un répertoire éclectique de Haendel à Dutilleux. Elle a consacré plus d’une trentaine d’enregistrements gravés respectivement chez Erato, Virgin Classics, Mirare.

 

Gaspard Dehaene, piano

 

Né en 1987, Gaspard Dehaene commence le piano à l'âge de cinq ans. Il est reçu en 2004 au CRR de Paris en cycle spécialisé dans la classe d'Anne-Lise Gastaldi et termine parallèlement ses études générales en obtenant un BAC S en 2006. En février 2007, il est admis au CNSM de Paris d’abord dans la classe de Bruno Rigutto puis dans celle de Denis Pascal, chez qui il obtient son Master mention Très Bien en mai 2012. Il poursuit en participant aux masterclasses de P. Amoyel, G. Pludermacher, J. Rouvier, K. Hellwig,  R. Gothoni,  J.C. Pennetier et A. Ciccolini. Passionné de musique de chambre, il reçoit les conseils de musiciens tels que C. Désert, A. Flammer, P-L. Aimard, Quatuor Ysaÿe… En septembre 2012, Gaspard Dehaene est admis au Mozarteum de Salzbourg dans la classe de Jacques Rouvier, tout en poursuivant une activité de concerts. Gaspard Dehaene est lauréat de plusieurs concours internationaux : Prix au Concours d'Ile de France (2004), Concours de Mayenne (2009) et 2e Prix du Concours international des jeunes pianistes de San Sebastian en Espagne (2007). En 2011, il remporte à Collioure le Grand Prix du Concours international Alain Marinaro, ainsi que le Prix du public. Piano Campus lui décerne le prix Annecy Classic Festival ainsi qu’une mention spéciale pour l’interprétation de la pièce  « Une page d’éphéméride » de P. Boulez travaillée avec le compositeur lui-même. Depuis, avec Adrien Boisseau, Gaspard Dehaene a participé à l’Académie de Prussia Cove en Angleterre où il a pu bénéficier des conseils de Stephen Isserlis et Robert Levine. Le Duo Dehaene/Boisseau se produit ensuite au Festival de Radio France à Montpellier retransmis en direct sur France Musique, et plus récemment, en juin 2014 aux Flâneries de Reims, le concert a été capté et diffusé par Medici.tv. Gaspard Dehaene poursuit son parcours avec ténacité et sérénité. Après un récital capté par France Musique et donné à l'auditorium du Musée d'Orsay en janvier 2015 et consacré à la Fantaisie dans la musique Allemande des XVIIIe et XIXe siècles, il vient de Triompher dans deux brillants programmes à la Folle journée de Nantes. Gaspard Dehaene s’attaquera bientôt au 5e Concerto pour piano de Beethoven en mars avant d’entamer une série de concerts avec Adrien Boisseau à l’occasion de la sortie d’un CD consacré à Schumann prévue chez Oehms en avril 2015.