Quatuor Ludwig

Quatuor Ludwig

Thierry Brodard, violon
Elenid Owen, violon
Padrig Fauré, alto
Anne Copéry, violoncelle

Le Quatuor Ludwig a été fondé en 1985. Passé le temps des Prix de Conservatoire ( CNSMD de Paris pour Jean-Philippe Audoli - RCM de Londres / École Supérieure de Musique de Cologne pour Elenid Owen - CNSMD de Paris pour Padrig Fauré - CSNMD de Paris pour Anne Copéry ), le Quatuor Ludwig reçoit dans les années 90 les conseils du chef d'orchestre Sergiu Celibidache, et travaille auprès des Quatuors Berg, Tokyo, Amadeus, La Salle et Kolish. Le Quatuor Ludwig est primé à de nombreux concours internationaux (Fondation Menuhin, Portsmouth, Concours Arthur Honegger ), se voit invité à passer une année de résidence à l'Université Yale (1988) avant de devenir « Quatuor en Résidence » au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (1991) pour une durée de trois ans. Les Ludwig décident de se consacrer exclusivement au répertoire riche, exigeant et profondément humain du quatuor à cordes, s’employant à forger un son propre, ce son que seul le travail et le temps promettent. 25 ans après leurs débuts, les voici aussi convaincants dans Haydn ou Schubert que dans Chostakovitch ou Ligeti. Au fil des ans, le Quatuor Ludwig a sillonné le monde,  invité à donner des concerts dans le monde entier, le Quatuor Ludwig se produit à Paris (Théâtre des Champs-Elysées, Opéra Comique, Cité de la Musique, Collège des Bernardins, Musée d’Orsay, Association Internationale Chostakovitch ), Londres ( Wigmore Hall ), New-York ( Merkin Hall ), Taipei ( Théâtre National ), Shanghai (Théâtre National ), Tokyo, Nouméa et Marrakech... Fin 2012 ils étaient invités à Essaouira au Maroc ainsi qu’à Nis en Serbie. Concerné par la musique de son temps, le Quatuor Ludwig crée de nombreuses œuvres contemporaines de Thierry Escaich, Philippe Hersant ou Michael Lévinas. Il donne en première audition  le Quatuor n°4 en do mineur du compositeur franco-serbe Ivan Jevtic en 2012. Une abondante discographie fait le bonheur des mélomanes, remportant de nombreuses récompenses, notamment le Grand Prix du Disque Lyrique le Grand Prix de l'Académie du Disque Français, le Grand Prix International du Disque de l'Académie Charles Cros et le Grand Prix du Midem. Un CD rassemblant les quatuors n° 1, 3 et 8 de Dmitri Chostakovitch est sorti en octobre 2011 sous le label Calliope. Depuis quelques années, le Quatuor Ludwig a en outre produit des spectacles texte et musique en compagnie de magnifiques comédiens : Marie-Christine Barrault, Michel Bouquet,  Didier Sandre, Nicolas Vaude et Fanny Cottençon. Ce travail spécifique de spectacle avec comédien n’est pas sans lien avec la beauté scénique des musiciens. Ces productions permettent de décloisonner  la musique classique et d'aller au devant de publics variés.

Thierry Brodard joue un instrument de Bernardel père, Elenid Owen un Giovanni Grancino de Milan de 1703 et Padrig Fauré a choisi un Jean-Baptiste Villaume fait à Paris en 1854 et un archet de Henri fait dans les mêmes ateliers. Deux pièces de collection de lutherie purement française. Anne Copéry joue un violoncelle de Charles-François Gand dit "Gand père", de 1824. Les membres du Quatuor Ludwig sont Chevaliers des Arts et Lettres.