L'Insomnie des Muses

L’Insomnie des Muses est le mariage unique de six rendez-vous musicaux majeurs du sud des Hauts-de-Seine.

Pour cette deuxième édition, marquée par l’arrivée d’un nouveau partenaire, la Saison Classique de la Ville d’Antony, nous franchissons un nouveau cap dans notre travail collectif : d’un lieu à l’autre, entre mars et octobre, le spectateur mélomane pourra découvrir l’intégrale des œuvres de musique de chambre de Johannes Brahms.

Une programmation exceptionnelle, qui n’aurait jamais pu naître sans l’Insomnie des Muses, tant elle est ambitieuse ; un fil rouge qui sera assorti d’une série d’actions de sensibilisation autour de l’œuvre du compositeur. 

En 2016, nous emprunterons aussi des chemins de traverse, à l’image de la vitalité de la musique sur notre territoire. Ainsi, les concerts s’inviteront chez les habitants, avec des concerts en appartement, ou auprès des associations.

Le travail des Conservatoires sera mis à l’honneur, avec plusieurs levers de rideau et intermèdes. Toute une palette d’actions artistiques à découvrir au fur et à mesure de cette demi-saison de musique. Ainsi, au sein même du projet de « Vallée de la Culture » du Département des Hauts-de-Seine, une initiative originale se consolide.

Un collectif de programmateurs décide de faire de son territoire un pays de musique où, guidé par le seul plaisir des sens, un public varié se retrouve aux concerts.

Dernier géant musical du XIXe siècle, Johannes Brahms fut très tôt distingué par ses contemporains, notamment par Robert Schumann qui salua dès 1853 ce jeune homme « sur le berceau duquel les grâces et les héros semblent avoir veillé ». Plus tard surnommé « le successeur de Beethoven », Brahms occupa de hauts postes musicaux à Vienne ; grand rival de Wagner, il composa des œuvres pour piano, ensemble de chambre, orchestre symphonique, mais jamais d’opéra. Sa virtuosité, son sens du lyrisme, son inspiration romantique font de ses vingt-quatre œuvres de musique de chambre un ensemble monumental, d’une richesse et d’une poésie inouïes. Cette deuxième édition de l’Insomnie des Muses offre une occasion unique de le découvrir : « aimez-vous Brahms ? », demandait en 1959 le roman de Françoise Sagan. Pour le savoir, découvrez le programme !

 

L'Insomnie des muses