2017

Une radieuse brassée de musiques
Le Festival de l’Orangerie de Sceaux, pour sa 48ème édition, continue d’offrir musique de chambre, piano, chant et découverte de nouveaux talents. De Bach à Brahms, de Mozart à Dutilleux, et de Beethoven à Bartók, oeuvres rares et connues s’entrelacent, qui composent un vaste et varié panorama musical. Choisie par Jean-François Heisser, directeur artistique du festival, une pléiade de grands interprètes, confirmés ou jeunes (les concerts « Génération 2017», voués aux jeunes artistes), offrira des émotions sans fin.
Ardent foyer de rassemblement des publics comme des interprètes, le Festival de l’Orangerie de Sceaux rallie également des partenaires à la mesure de son envergure : le Concours international de piano d’Orléans, ProQuartet, l’Académie Ravel à Saint-Jean-de-Luz, le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron et la Folle Journée de Nantes. À signaler également, le samedi 16 septembre, deux classes de maître que conduisent
Jean-François Heisser, pour le piano, et Pierre Fouchenneret, pour la musique de chambre et qui sont organisées avec le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Bourg-la-Reine/Sceaux.

Enfin, les concerts avec voix participent de « l’Insomnie des Muses » : six mois de musique dans le sud des Hauts-de-Seine. La légendaire Orangerie, au sein du Domaine départemental de Sceaux, n’a pas fini de dispenser ses ondes bienfaitrices.